Social Icons

Pages

dimanche 15 février 2015

Citations de et sur Oasis


  • Je ne vois personne d'autre avec qui j’aimerais plus jouer que Noel Gallagher en ce moment. Mais je dois bien admettre que son batteur, en tenue "Orange Mécanique" (Jeremy Stacey), fait un travail remarquable. Quand je l’ai vu à Los Angeles, en décembre, c’était fabuleux. Vous savez, même si les 37000 autres batteurs sur Terre abandonnaient Noel, je serais encore là pour essayer de jouer avec lui. (Lars Ulrich, Metallica) , NME avril 2012.
  • Depuis qu'il est à Manchester, Carlitos (Carlos Tevez) me répétait sans cesse qu'il fallait que j'écoute Oasis, je ne l'ai jamais fait. Mais dans l'avion qui nous emmenait en Afrique du Sud, il m'a fait écouter les deux premiers albums. Je dois dire que je n'ai jamais entendu de la musique aussi bonne. Supersonic et Live Forever sont mes préférées. Je les écoute tout le temps : dans ma chambre d'hôtel, avant d'aller aux matchs... Je ne comprends pas comment j'ai pu ne pas les écouter plus tôt.
  • (Lionel Messi, Coupe du Monde 2010.)
  • J'ai fait écouter à toute l'équipe, et je peux vous assurer que tout le monde les adore. Ils sont tous d'accord pour payer pour que le groupe se reforme si l'Argentine gagne la Coupe du Monde. (Lionel Messi, Coupe du Monde 2010)
  • Ils signifient tout : fanfaronner, les mélodies, l'attitude, les paroles, la mentalité. Oasis n'est pas un groupe, c'est une génération. (Sebastian Lindholm, pilote automobile, Stockholm, Suède)
  • J'aimerais bien jouer dans le stade de Wembley. (Noel Gallagher , 1996)
  • Wembley, putain, tu peux le faire tout seul. Aucune chance que je passe par là-bas. C'est une poubelle. (Liam Gallagher, 1996)
  • Dig Out Your Soul ne va pas guérir le cancer. Mais je suis toujours excité quand Oasis sort un album. (Liam Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008.)
  • Tout le monde fait un foin pas croyable avec internet. Je me concentre sur les gens qui vont chez le disquaire. Les êtres humains. Mais c'est moi ça, je suis vieux jeu. (Noel Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008.)
  • Alan White (Yes) est le nouveau Keith Moon, c'est un fan de l'équipe de foot de Charlton et il a appris à jouer avec le meilleur batteur d'Angleterre. Avec lui, en studio, la première prise est la bonne. (Noel Gallagher, 1995)
  • Au foot, nous serions l'équipe d'Italie : une formation honorable, mais capable de vrais coup de génie. Avec juste ce qu'il faut de violence, si nécessaire. (Noel Gallagher, 1994)
  • Je suis un énorme collectionneur de disques. J'en possède des milliers en vinyle ou en CD. Beaucoup d'albums des Beatles - en mono, en stéréo, en passages différents selon les pays et en bootlegs - et des groupes anglais des sixties : Kinks, Who, Small Faces, Creation...(Noel Gallagher, 1996)
  • Je n'ai jamais rencontré George Harrison, et Liam non plus. Donc je suppose qu'il a une perception totalement faussée de Liam par ce qu'il lit dans les journaux. Parce que s'il connaissait Liam... il ne dirait pas ça. Mais c'est pas grave. On t'aime tous George. T'es top ! (Noel Gallagher, 1997)
  • J'ai écrit All Around The World immédiatement après notre signature avec Creation. J'étais fou de joie, je ne touchais plus le sol, j'ai écrit ça à l'époque. D'où le coté plutôt optimiste. (Noel Gallagher, 1997)
  • Entre 1976 et 1978, au début du Punk, j'étais trop jeune, j'avais onze ans. Un an après sa sortie, j'ai acheté Never Mind The Bollocks. C'était le premier album que j'achetais, donc ... C'est une influence massive, vraiment. (Noel Gallagher, 1997)
  • Il faut savoir que 2 millions de personnes ont postulé pour avoir des places pour Knebworth, soit 5% de la population anglaise. Vendus par téléphone les billets se sont arrachés en huit heures sur une hot-line surchauffée. British Telecom a calculé que deux minutes après le début de la vente, un million et demi de personnes essayaient désespérément d'obtenir la ligne. (David Angevin, journaliste, Rock&Folk, Octobre 1996.)
  • Je préfère le Tang à l'Oasis. (Kool Shen, NTM, 1996.)
  • A cause de George Best, Manchester United est le club des Irlandais du coin. Moi, toute ma famille est originaire d'Irlande et ma grand mère me tuerait si elle savait que je ne suis pas supporter de ce club. Comme dans ma famille on est six frères, Liam et moi, pour nous distinguer et pour avoir une raison de se foutre sur la gueule avec les 4 autres, on a choisi de supporter Manchester City. (Noel Gallagher, 1995)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Sample text

Sample Text

Sample Text

 
Blogger Templates